LE DRUIDISME

Une Spiritualité pour le 3ème millénaire

Étudier le druidisme

est une invitation au voyage à travers les siècles ! Il ne s'agit pas là d'une nouvelle religion qui se propose d’offrir le salut pour tous, comme le font de plus en plus de sectes; il s’agit bien plutôt d’un cheminement qui permet de revisiter les valeurs et les traditions de nos ancêtres, de notre terre, et de vivre aujourd’hui en accord avec un environnement qu’il faut appréhender à nouveau comme un élément unique, réunissant à la fois matière et esprit.

C’est parce que l’homme est soumis aux aléas de la nature qu’il doit apprendre à la connaître et à la respecter. Partant de là, l’homme, redevenu raisonnable, verra se réenchanter le monde, et la vie !

Alors que les christianismes se désagrègent, que les islams se convulsent, que les bouddhismes psalmodient, une pensée s'affirme, aussi neuve que traditionnelle, à l'extrême occident d'une terre spirituellement saccagée, ravagée par l'invasion, du sein d'une race aliénée par deux millénaires de terrorisme religieux méditerranéen.

Et cette pensée, depuis la nuit des temps, s'appelle
le druidisme
c'est-à-dire "Grande Connaissance".

Le monde actuel va donc vers une inéluctable catastrophe – et chacun le sent bien – provoquée par toutes les pollutions qu'il secrète (sur les plans mental, intellectuel, écologique, ... et autres) ! Cet événement dévastateur et destructeur sera déclenché par une ou de multiples raisons : guerres nucléaires, prolifération de conflits locaux, extension d'épidémies virales, écroulements économiques et politiques (les États-Unis après l'U.R.S.S. ?), etc.

Le Druidisme entend défendre ses adeptes contre les effets de cette situation, et assurer leur survie physique et mentale par la récupération des "recettes" ancestrales, forgées patiemment par les générations passées, d'où l'impératif de la survie culturelle identitaire.

Quant à la Vérité,
Elle doit être criée à la face du Monde,
Quels que soient les modes et les tabous du moment;
Et cela, même au prix de l'impopularité.